×
 

UG Zapping


par Claude Bronner
 

UG Zapping N°128

Publié le : 11 septembre 2017

Vaccination :"obligatoire"

La Ministre l'a dit officiellement : il faut qu'il n'y ait plus de décès par rougeole en France et on est d'accord. Donc obligation de 11 vaccins, pas un de moins ! La CSMF et MG-France applaudissent. C'est intéressant, ces libéraux qui sont pour les "obligations". D'autres pays n'ont pas d'obligation et ont pourtant un taux de couverture vaccinal plus important que la France. On fera le bilan dans quelques années, mais il est quand même malheureux qu'une fois de plus, la société française ne trouve pas d'autre alternative qu'une obligation légale là où d'autres solutions existent et prend le risque de renforcer encore la défiance qui est plutôt une spécificité française que l'obligation ne soignera pas ! On peut être pour la vaccination et avoir une lecture critique de l'exagération de son efficacité comme le rappelle docteurdu16 dans "comment instrumentaliser la communication sur la rougeole".


LÉVOTHYROX : UN CAS D'ÉCOLE !

Le levothyrox défraye la chronique. C'est encore Docteur du 16 qui a sans doute rédigé le meilleur post, le plus complet, sur le sujet : "L'affaire Levothyrox". Le collège de la médecine générale propose une attitude raisonnée "Levothyrox et L-Thyroxine : pas de panique !". A écouter le ressenti de certains patients, on voit bien que le médicament n'est pas un sujet simple et qu'il serait temps que la prise de conscience se fasse réellement, avec en plus une pharmacovigilance et une agence du médicament plus efficace, plus à l'écoute, et un peu plus de respect pour les médecins qui se mettent du côté des patients (allusion aux lettres de Madame Lacaisse sur le "non substituable").


GRIPPE les pharmaciens vont pouvoir vacciner

La période grippale se rapproche rapidement et les pharmaciens, en tout cas certains, pourront vacciner. Mais attention à l'usine à gaz organisée par le "Décret n° 2017-985 du 10 mai 2017 relatif à l'expérimentation de l'administration par les pharmaciens du vaccin contre la grippe saisonnière" : pour un forfait annuel de 100 € + 4,5 € ou 6,30 € si ALD par vaccin injecté, le pharmacien devra respecter un cahier des charges comme nos institutionnels savent les concocter ! Si les pharmaciens mettent discrètement les patients à piquer à l'abri des autres clients, ce sera déjà pas mal. Et si on avait un carnet de vaccination partagé pour justement partager l'information, ce serait encore mieux !


MADAME LACAISSE DÉLÈGUE ...beaucoup

Comme l'explique en détail le Dr Richard Talbot dans "La délégation des tâches existe, la CPAM l'applique tous les jours !", la délégation de tâches est largement entrée dans la pratique de Madame Lacaisse sur de multiples aspects de la pratique médicale : ordonnance bi-zone, télétransmission, téléservices, visites à domicile, prescriptions non remboursables, prescriptions de transport, autorisations de sortie du département en arrêt de travail, DMP. Avec une insupportable menace de récupérations d'indus et une rémunération de ce travail qui frise le néant par rapport au service " rendu.


CERTIFICATS DE DÉCÈS : un mort vaut 4 fois plus que le vivant !

Dans un post intitulé "Rémunération de l'établissement des certificats de décès", Richard Talbot (quelle productivité !) détaille les nouvelles règles de rémunération des certificats de décès : 100 € tout compris en toutes circonstances payés par la CPAM avec la limite des heures de PDS ou en zones défavorisées 24 sur 24.


VIE PROFESSIONNELLE Avenant 2 (Télémédecine) applicable au 29 octobre 2017

L'avenant N°2 de la Convention dit "Télémédecine" a été, comme le 3 ci-après, signé le 1er mars 2017, publié le 29 avril et s'applique le 29 octobre. Il comporte diverses corrections de détail et surtout 2 articles "Télémédecine" qui ouvrent un peu la porte conventionnelle à cette pratique en attendant un avenant plus large à négocier en 2018. Deux actes : un appel téléphonique entre ancien et nouveau médecin traitant pour un patient qui entre dans un EHPAD à 15 € pour chaque médecin à coder TDT et surtout une vraie possibilité de téléconsultation entre médecin traitant et patient en EHPAD à 25 € à coder TTE. On en reparlera avant le 29 octobre. Le contenu des 2 actes est défini dans le texte de l'avenant.


VIE PROFESSIONNELLE Avenant 3 (Maternité) applicable au 29 octobre 2017

L'avenant N°3 dit "Maternité" s'applique à partir du 29 octobre 2017. Il revalorise nettement l'indemnisation maternité des femmes médecins. Résumé sur le site FMF. Il n'est pas corrélé à une cotisation supplémentaire et représente donc un avantage net pour les secteurs 1 et de 2/3 de la somme pour les médecins secteur 2 (Marisol voulait 0 pour les secteur 2).


OURAGAN EN MARTINIQUE l'Etat assure !

L'ouragan Irma ravage les Antilles. La CSMF qui gère l'URPS Guadeloupe fait la quête pour les médecins, l'URPS Martinique (majorité FMF) fait appel aux chirurgiens libéraux pour soigner les patients, ce qui n'empêche pas d'organiser une solidarité avec des médecins qui seraient en difficulté. Un communiqué intitulé "Irma, communiqué FMF" résume la situation : l'ARS est logiquement demandeuse, la profession répond comme il se doit et l'Etat annule tout car ce serait le rôle de l'Eprus. Il ne leur est même pas venu à l'idée que le rôle de l'Eprus serait peut être aussi de mutualiser les ressources proposées par les libéraux ! La révolution des mentalités de la technostructure française n'a pas commencé...


CANNABIDIOL un produit intéressant, une enquête sur l'utilisation

Le cannabidiol (CBD) est un des composants de la plante cannabis. Tant que la teneur en THC d'un dérivé du cannabis ne dépasse pas 0,2%, il peut théoriquement être vendu en France et c'est un produit alimentaire (!). Le cannabidiol est l'objet de nombreuses recherches en médecine (quelques exemples sur ce lien) et si vous l'utilisez ou connaissez des patients qui l'utilisent, vous pouvez répondre ou faire répondre à un questionnaire sur l'utilisation médicale du cannabidiol bien fait (même si la source est une entreprise commerciale !) A noter, la journée consacrée au cannabis thérapeutique organisée à la faculté de pharmacie de Strasbourg le 20 octobre.


LEMORTON DÉPRIME on offre les mouchoirs papier

En contradiction avec tout ce que doit être un médecins, les médecins libéraux se réjouissent de la déprime de Catherine Lemorton, renvoyée par ses électeurs au chômage et effrayée à l'idée de devoir régresser en redevenant pharmacienne ! Il faut dire qu'elle l'a vraiment cherché puisque non contente de calomnier régulièrement la médecine libérale, elle a même porté plainte (et heureusement perdu) contre les chirurgiens qui l'avaient un peu allumé dans plusieurs vidéos pas sympa certes, mais factuelles et amplement méritées. Van Aderr n'a pas manqué de la caricaturer dans un dessin "bilan d'incompétence".


GENERICK.FR publiez vos expériences à propos des médicaments génériques

Le Dr Stephanie Weber a réalisé sa thèse (en lien sur la page d'accueil du site) en argumentant et réalisant le cahier des charges d'un site permettant de trouver une information sur le générique et surtout de communiquer ses expériences, bonnes ou mauvaises à la communauté Internet, que l'on soit médecin, autre professionnel de santé ou patient. Et bien sûr faire une déclaration de pharmacovigilance s'il y a lieu. N'hésitez pas à découvrir le site generick.fr.


LE COIN DU CARABIN

Commentaire d'un médecin sur notre forum à propos de la Martinique : "Parce que c'est la France madame, la France du président Coty et du Général ! Revisionner un OSS 117 pour comprendre que les choses n'évoluent pas. Nous sommes un pays de fonctionnaires jacobins. Et tous les jours nous en avons la démonstration. Solidarité et amitiés et compassion à nos amis ultramarins. " Un petit sourire jaune en regardant un schéma de résolution des problèmes dans divers pays.
On attend avec impatience (!) les annonces d'Agnès Buzyn sur les déserts médicaux. Deligne avait bien anticipé le sujet dans le journal "Le Généraliste" et Van Aderr n'est pas en reste avec un plan ministériel et le robot du futur !
Toto va au labo et voit une fille qui pleure. - Pourquoi tu pleures ? - Parce que je viens faire une analyse de sang. - C'est pour ça que tu pleures ? - Oui car mon frère m'a dit qu'il fallait couper le bout du doigt pour faire l'analyse ! Et Toto de pleurer à son tour à chaudes larmes. La fille demande : -pourquoi tu pleures maintenant ? - Parce que moi je viens faire une analyse d'urines.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top