×
Accueil > Actualités > SEMAINE SANTE LIBERALE MORTE
 
Spécialiste Loi santé

Actualités

SEMAINE SANTE LIBERALE MORTE

Publié le : 11 décembre 2014, par FEGER Benoît

Communiqué de la Fédération des Médecins de France

Logo FMF-com

SEMAINE SANTE LIBERALE MORTE

du 23/12/2014 au 1 /01/2015

Pourquoi le projet de loi de santé doit-il être retiré ?

Parce qu’il déstabilise et compromet à terme l’exercice libéral de la médecine

  • L’Etat impose au médecin d’abandonner un certain nombre des actes qu’il pratiquait auparavant, au profit des sages-femmes (IVG vaccination), des IDE cliniciennes (diagnostic, prescription, acte de prévention), des autres professions paramédicales et même au profit de personnels non médicaux, et refuse aux médecins la possibilité de déléguer ces mêmes tâches à des assistants au sein de leurs propres cabinets médicaux.

  • L’Etat impose au médecin un travail administratif sans cesse plus important dans la tenue du dossier patient (courrier d’admission, de sortie, DMP, Facture en fin de séjour ...) sans compter le coût du traitement du 1/3 payant, tout cela sans aucune augmentation des honoraires opposables.

  • Parallèlement l’Etat subventionne les centres de soins qui perçoivent des recettes complémentaires en sus de la rémunération à l’acte, induisant ainsi une concurrence déloyale vis-à-vis des cabinets libéraux.

  • L’Etat poursuit sa politique de déremboursement des soins non vitaux, et hypothèque l’équilibre financier de nos cabinets.

Parce qu’il relève d’une démagogie idéologique

  • Le médecin est d’emblée suspect de pratiquer une discrimination de ses patients, et l’on propose des campagnes de testing d’accès aux soins.

  • L’hospitalocentrisme public est renforcé, et s’octroie le monopole de 14 missions de service public, rendues inaccessibles aux établissements privés. Les ARS ont le pouvoir d’imposer des regroupements privé-public, et d’aménager le déploiement en ambulatoire des équipes hospitalières…

  • La maladie devient indemnisée, avec majoration des procédures « gratuites » (pour les patients) de recours contre les médecins devant le CCI non plus pour indemniser un aléa thérapeutique, mais simplement pour indemniser un défaut de qualité d’accueil.

  • On propose de faciliter les stages en libéral des paramédicaux, mais on les refuse toujours aux internes de spécialité.

  • On crée de nouvelles instances nationales et régionales tout aussi budgétivores et peu efficientes que celles qui existent déjà, compliquant encore plus le système, au nom d’une « démocratie sanitaire » démagogique. Et bien que la cour des comptes ait déjà dénoncé cette tendance, on s’éloigne encore davantage de la « simplification administrative ».

  • On ouvre aux « usagers » des places dans la gouvernance des établissements de santé.

Pour que votre profession soit de nouveau respectée, 

Pour que le service que vous rendez à la population soit pleinement reconnu,

Pour que votre place de médecins spécialistes libéraux soit enfin considérée correctement,

Mobilisez avec la FMF US et fermez du 24 au 31 décembre !

La FMF US appelle à l’unité de tous les médecins spécialistes pour la réussite de cette mobilisation !

UN SEUL OBJECTIF : Refuser cette loi !

UN SEUL MOT D’ORDRE : Se lever et résister !

UN SEUL RÉSULTAT : Retrouver un exercice libéral attractif.

"""""Logo""""
Contact
Dr Benoît FEGER
Président d’Union Spécialistes
Tél. 06 74 12 53 26

 

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale