×
 

Actualités

SARKOZY ET LA MEDECINE LIBERALE : INSUFFISANT ET DECALE

Publié le 18 avril 2010, par Fédération des Médecins de France (Admin), Claude BRONNER, Jean-Paul HAMON

UNION GENERALISTE-FMF prend acte du diagnostic de Nicolas Sarkozy : le président semble réaliser que la disparition de la médecine générale est programmée comme la mission Legmann l’a bien mis en évidence.

L’action d’Union Généraliste, de la FMF et de l’intersyndicale a participé à cette prise de conscience.

L’ordonnance du président : CS pour les médecins généralistes (mais quel CS ?) au premier janvier 2011 parait aller dans le bon sens.

Mais sa thérapeutique est malheureusement bien insuffisante, inadaptée et trop tardive : repousser à plus de 6 mois une promesse d’augmentation non tenue il y a plus de 2 ans est un manque total de respect pour notre profession, un retard impardonnable dans la prise en compte de la spécialisation pourtant officielle des médecins de soins primaires.

La médecine libérale n’a pas besoin d’une Nième expert à son chevet : elle a besoin d’être portée au niveau des standards européens tant en terme de moyens de travail que de revenus.

Le Président de la République n’a pas vraiment compris le profond malaise ressenti par tous ces médecins de proximité attachés à leur indépendance professionnelle, mais qui souhaitent une mutation de leur exercice, et des moyens pour moderniser leur outil de travail quelque soit leur âge ou leur mode d’exercice.

Les médecins généralistes ne supportent plus les réquisitions, le harcèlement des caisses avec la complicité des députés. Ils ne supportent plus d’être considérés comme des délinquants.

Ce combat n’est pas celui d’un euro de plus, ni d’une qualification de plus. Les généralistes sont fiers de leur métier. C’est le combat de leur avenir, à court et à long terme, qui va de la prise en compte du burn-out actuel aux retraites à venir.

Les effets de la crise sont bien réels mais ne justifient en rien de différer l’application de cette décision à une date encore plus lointaine.

UNION GENERALISTE-FMF rappellent la nécessité d’investir fortement pour la médecine libérale en un véritable plan Marshall, si on veut voir perdurer dans notre pays une médecine de proximité pour toutes les spécialités.

UNION GENERALISTE-FMF appellent à une grève immédiate de la télétransmission jusqu’à obtention de la suppression de mesures aussi inutiles que vexatoires (déclaration des congés, contrat santé-solidarité), et la suppression des réquisitions pour la PDS (Permanence de Soins) partout en France.

 

UNION GENERALISTE-FMF souligne l’intérêt renforcé d’une cotation CS immédiate.

 

UNION GENERALISTE-FMF propose aux médecins de donner leurs avis dans une enquête sur les actions à mener si la nécessité de durcir le mouvement se fait sentir et rappelle le numéro de sa cellule juridique : 0 810 400 492

 

 

 

Contacts
Docteur Claude BRONNER Docteur Jean-Paul HAMON
06.07.88.18.74 06.60.62.00.67
dr.cbronner@wanadoo.fr jp.hamon.dr@wanadoo.fr

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale