×
Accueil > Point-Hebdo > Point-hebdo FMF du 06-03-2017
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure

Point-hebdo FMF du 06-03-2017

Publié le : 6 mars 2017

Chers amis,

Peu de choses à vous dire cette semaine.

  • La principale info est la signature jeudi d’un avenant (avenant 3) instaurant un congé maternité rémunéré : l’Avantage Supplémentaire Maternité. Initialement réservé aux médecins en secteur 1 (S1), les trois syndicats signataires (FMF, BLOC, MG-France) se sont bien battus pour l’étendre aux secteur 2 (S2). Car si les femmes spécialistes S2 ont de meilleurs revenus que leurs consoeurs S1, elles n’en ont pas pour autant les moyens de s’arrêter pendant plusieurs mois. Et je ne parle pas des généralistes S2 dont les bénéfices sont inférieurs à ceux des S1. Nos consoeurs enceintes recevront désormais 3 100 euros bruts (que signifie "bruts" ? Probablement des honoraires) par mois pendant 3 mois (pour les S2, ce sera 2 066 euros). En plus de la rémunération déjà octroyée à ce jour. L’objectif est de lever ce frein important à l’installation des jeunes femmes en libéral. Attention, cet avenant ne peut être mis en place qu’à partir de 6 mois après approbation de la ministre ; prévoir dernier trimestre 2017 donc.
  • Un autre avenant est en cours de discussion, sur la télémédecine en EHPAD. Un premier avenant a été signé par les syndicats et l’Assurance-Maladie sur la rémunération de 15 euros pour une consultation conjointe entre le médecin traitant avant entrée en institution, et le nouveau médecin. En revanche, il n’y a pas eu d’accord trouvé pour le moment sur le montant d’autres actes. En fait, il faut en distinguer deux types :
    1. la télé-expertise, qui est une demande d’avis sur un examen (ECG, IRM, angiographie, ...), en l’absence du patient
    2. la télé-consultation, qui est une vraie consultation avec le patient, mais à distance, ce qui complexifie les choses. Le tarif ne peut donc pas être le même. Mais il existe une réelle volonté des deux côtés d’introduire une rémunération libérale pour ces actes qui ne pourront que se multiplier à l’avenir.
  • En revanche, aucune discussion possible sur la baisse arbitraire des tarifs de radiologie décidée par décret. Rappelons que des baisses ont lieu régulièrement depuis plusieurs années, qui pénalisent en premier les centres de radiologie de proximité. Les radiologues libéraux ont donc décidé de faire grève de la prise de RDV d’IRM entre le 23 et le 31 mars.
  • Si vous voulez donner votre avis sur toutes ces évolutions de notre métier, la FMF vous invite à son Congrès les 08, 09, 10 juin, dans le beau Palais du Pharo à Marseille. Vous y serez écouté, et le programme qui en sortira, à destination du nouveau gouvernement, sera aussi le vôtre. Inscrivez-vous de suite et venez passer un bon moment avec nous.

Je vous souhaite une belle semaine.

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale