×
 

Actualités

Fin programmée de la pédiatrie libérale

Publié le 10 septembre 2016, par Fédération des Médecins de France (Admin)


La convention enterre la pédiatrie, tel est le constat du Syndicat National des Pédiatres
Français (SNPF) réuni en conseil d’administration les 3 et 4 septembre 2016


Après analyse de la convention médicale signée le 25 août 2016, le SNPF considère qu’il existe un risque important de dégradation de la qualité de la prise en charge des enfants en France.


L’expertise pédiatrique n’est plus reconnue, elle est bafouée.
Alors que les enfants et les adolescents ont vocation à être pris en charge chaque fois que cela est possible par un médecin spécialiste de l’enfant(1), la place du pédiatre, spécialiste qualifié dans le suivi et les soins des enfants, n’est pas prise en compte. La plupart des demandes du SNPF pour une meilleure reconnaissance des actes de pédiatrie n’a été entendue ni par la CNAM, ni par les centrales syndicales signataires.


Le pédiatre est en grande partie exclu des quelques revalorisations obtenues sur les consultations complexes.
L’exclusion des pédiatres de maternité de la revalorisation des actes d’urgence de nuit qui ne concernera que les gynécologues-obstétriciens et les anesthésistes, est inacceptable.
A terme cette Convention entrainera une baisse du nombre de pédiatres par son absence d’attractivité pour les plus jeunes.
Les pouvoirs publics veulent-ils que la pédiatrie de ville disparaisse ?
Le SNPF met en garde solennellement les autorités sur les orientations prises par ces mesures qui auront des conséquences délétères sur la santé des enfants, tout particulièrement dans les champs de la néonatologie, de la prématurité, de la prévention et du dépistage.


(1) DHOS/01/DGS/DGAS/2004/517 du 28 octobre 2004



Contacts presse
Dr Brigitte Virey Présidente 06 09 66 53 59
Dr Luc Refabert Secrétaire Général 06 08 82 55 53

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale